Barça dans l’ambiance, Real ennuyeux

Double champion en titre, le Barça a parfaitement débuté la nouvelle saison de Liga avec un succès facile à Santander dimanche (3-0) alors l’autre grand favori, le Real Madrid, a connu une entrée en matière laborieuse à Majorque (0-0).

Mourinho l’a dit et répété, il n’a pas disposé du temps suffisant avec tous ses joueurs pour bâtir une équipe-type au point. Cela s’est vu dimanche soir. Même s’il a manqué de continuité dans le jeu, le Real a néanmoins eu quelques très bonnes occasions. Cristiano Ronaldo a beaucoup tenté, Higuain a été très maladroit, manquant trois face-à-face (9, 63, 84).

L’impression dégagée par le Barça a été toute autre, avec des champions du monde en pleine forme et un Messi déjà très inspiré. Avec son capitaine Puyol sur le banc, touché pendant l’échauffement et remplacé dans l’axe par Piqué aux côtés du Français Eric Abidal, le Barça a très vite construit son succès: Messi a parfaitement piqué son ballon après un excellent service d’Iniesta (1-0, 3e).

Peu après l’heure de jeu, Iniesta a repris victorieusement de loin un ballon dégagé des poings par le gardien du Racing Toño (2-0, 33e). Un autre champion du monde, Victor Valdés, a évité un possible retour de Santander en repoussant un penalty de Tchité (36). Un troisième héros du Mondial sud-africain, David Villa, s’est mis en évidence. L’ancien buteur de Valence n’a pas mis longtemps à marquer pour son nouveau club, de la tête (3-0, 62e). Même avec Puyol et Xavi légèrement touchés, le Barça de Guardiola peut être pleinement satisfait de sa rentrée.

Konko signe un doublé
Valence et Séville, 3e et 4e de la Liga la saison dernière, ont commencé idéalement samedi en s’imposant à l’extérieur, à Malaga (3-1) et Levante (4-1).

Villarreal est la seule grosse équipe de Liga à avoir mal débuté, s’inclinant à Saint-Sébastien face à la Real Sociedad, l’un des trois promus (1-0). L’Atletico Madrid joue lundi soir à domicile face au Sporting Gijon.

Valence, qui a perdu cet été ses stars Villa et Silva, s’est imposé grâce à un but du nouveau Aduriz (10) et un doublé de “l’ancien” Joaquin (70, 74), bénéficiaire direct du départ de Silva à Manchester City.

Séville devait absolument réagir samedi après avoir laissé filer la Supercoupe d’Espagne face au Barça (3-1, 0-4), puis la Ligue des champions devant le Sporting Braga au dernier tour préliminaire (0-1, 3-4).

L’entraîneur Antonio Alvarez, qui avait choisi de se passer de Luis Fabiano et de Kanouté au coup d’envoi, a récupéré un peu de crédit avec cette large victoire (4-1). Le défenseur français Abdoulay Konko a passé une soirée délicieuse, signant un doublé digne d’un avant-centre (12, 62).

Le premier but de la Liga 2010-2011 a été marqué par un champion du monde espagnol: Fernando Llorente, attaquant de l’Athletic Bilbao. Le club basque a lui aussi gagné à l’extérieur, sur la pelouse du promu Hercules Alicante (1-0).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s